Chávez c'est De Gaulle plus Gustavo Gutierrez (10 mars 2013)

L'actualité permet parfois de déceler les vrais clivages politiques de fond, au-delà des étiquettes partisanes. C'est actuellement le cas avec les réactions à la mort d'Hugo Chávez.

Les propos du ministre PS Victorin Lurel viennent de provoquer une polémique: "Toute chose égale par ailleurs, Chávez c'est De Gaulle plus Léon Blum (...) Le monde gagnerait à avoir beaucoup de dictateurs comme Hugo Chavez puisqu'on prétend que c'est un dictateur".

 

La comparaison idéologique (*) entre De Gaulle et Chávez rejoint mon analyse, puisque cela fait longtemps que je qualifie Chávez de "De Gaulle vénézuélien: appel direct au peuple, souveraineté et indépendance nationales, État fort, progrès social, mais aussi - quitte à ma fâcher avec mes amis gaullistes - personnalisation et mise en scène du pouvoir, ainsi qu'une interprétation parfois plus personnelle que juridique des institutions.

Bien entendu, il existe aussi des différences. Le Venezuela de Chávez flirte, il est vrai, avec l'autoritarisme - mais sans jamais basculer de la démocratie vers la dictature -, de même qu'il est socialement plus avancé que la France de De Gaulle (il correspondrait donc sur ce point à la minorité gaulliste "de gauche" et non, bien évidemment, à la majorité gaulliste "de droite").

Mais Hugo Chávez est sans conteste idéologiquement plus proche de De Gaulle que la plupart de ceux qui se réclament aujourd'hui du gaullisme, crient au "populisme" lorsqu'on leur parle du peuple, et récusent en pratique si ce n'est en théorie les piliers du gaullisme que sont la souveraineté et l'indépendance nationales ou encore l'interventionnisme économique et social de l'État.

 

Ce qui est en revanche étrange dans les propos de Victorin Lurel, c'est la comparaison avec Léon Blum. Ce dernier était davantage une sorte de François Hollande de l'époque: une appartenance à la droite du parti socialiste (tellement loin de la révolution bolivarienne!), un positionnement tactique au centre du parti socialiste lorsqu'il a fallu le gérer, un réel décalage entre le discours et la pratique ("peur du qu'en-dira-t-on communiste": Blum avait un discours marxiste et une pratique sociale-démocrate, Hollande a un discours social-démocrate et une pratique sociale-libérale). Sans même parler de la personnalité et du style si opposés de Blum (ou Hollande) et de Chávez, ce dernier étant bien plus en phase avec Jean-Luc Mélenchon!

Et s'il faut absolument comparer Hugo Chávez avec une personnalité socialiste historique, je pencherais plutôt pour le Belge Henri De Man, y compris - je le concède - la triste dérive ultérieure de certains planistes français.

Reste que la meilleure comparaison serait selon moi plutôt le théoricien de la "théologie de la Libération", Gustavo Gutierrez.

 

Bref, contrairement à ce que dit Victorin Lurel, Chávez ce n'est pas De Gaulle plus Léon Blum, c'est plutôt De Gaulle plus Gustavo Gutierrez!

 

(*) Historiquement, en revanche, Chávez ne possède forcément pas la dimension du De Gaulle du 18 Juin 1940 et de la Résistance.

10:47 | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook | |  Imprimer | |