07 avril 2014

Résultats des élections du 6 avril 2014 en Hongrie

Résultats des élections en Hongrie depuis 1990:

 

01 avril 2014

Bilan des "primaires" de premier tour entre l'UMP et l'UDI

Dans 38 villes de plus de 30.000 habitants en métropole l'UMP et l'UDI étaient en concurrence au premier tour des élections municipales:

  UDI UMP DVD Élu
Aix-en-Provence 11,32 37,79   UMP
Angers 7,44 35,91   UMP
Angoulême 20,37 30,71   UMP
Aubagne 17,42 24,66   UMP
Aulnay-sous-Bois 14,36 41,29   UMP
Belfort 15,67 33,26   UMP
Boulogne-sur-Mer 10,60 / 07,03 12,49 / 12,03   PS
Bourges 24,18 21,65   UDI
Caen 18,01 30,79   UMP
Carcassonne 2,13 18,08 18,90 DVD
Castres 7,55 49,11   UMP
Clermont-Ferrand 8,01 24,93   PS
Clichy-la-Garenne 20,72 21,89   PS
Clichy-sous-bois 12,40 18,48   PS
Colombes 6,93 33,19 15,38 UMP
Creil 4,62 21,92   PS
Créteil 5,07 20,57   PS
Goussainville 2,79 31,74   DVG
Haguenau 16,93 54,71   UMP
Hyères 14,30 24,96 27,65 UMP
La Seyne-sur-Mer 12,80 16,98   PS
Le Mans 11,35 21,14   PS
Limoges 12,32 23,79   UMP
Nevers 11,82 13,55 23,46 DVD
Noisy-le-Grand 13,27 21,73   PS
Rouen 13,62 23,39   PS
Saint-Herblain 15,78 / 10,06 30,02 / 35,55   PS
Saint-Martin-d'Hères 12,03 19,18   PCF
Saint-Ouen 2,48 34,87   UMP
Savigny-sur-Orge 20,03 20,93   UMP
Schiltigheim 24,98 20,19   UDI
Sevran 1,90 8,14 13,48 EELV
Stains 12,96 31,65   PCF
Strasbourg 7,56 32,93   PS
Vénissieux 6,02 22,03   PCF
Villejuif 15,82 17,15   UMP
Villepinte 4,29 48,31   UMP
Viry-Châtillon 40,21 20,26   UDI

En concurrence, l'UDI n'a devancé l'UMP que dans trois cas, mais à chaque fois avec la victoire au bout! À noter par ailleurs qu'à Nouméa la députée UDI Sonia Lagarde l'a emporté au second tour face au candidat UMP Gaël Yanno.

 

N.B.: il s'agit des investitures accordées par l'UDI et l'UMP, mais la tête de liste n'est pas toujours membre du parti concerné (elle peut aussi être MoDem ou divers droite).

Élections municipales: un bilan mitigé pour l'UDI

Au-delà des déclarations triomphalistes, quel est le bilan des élections municipales pour "L'Alternative UDI - MoDem"?

 

Le centre-droit avait deux objectifs:

- participer avec l'UMP à la victoire de la droite aux élections municipales

- rééquilibrer au sein de la droite le rapport de force avec l'UMP

 

Le premier objectif est atteint: "L'Alternative UDI - MoDem" a contribué à la victoire de la droite aux élections municipales et a eu sa part de gains, avec en métropole huit villes de plus de 30.000 habitants supplémentaires (Amiens: plus de 100.000 habitants, Pau, Niort, Laval, Bobigny, Viry-Châtillon, Schiltigheim et Maubeuge):

Sortants Élus Différence
Régionaliste 0   1 0% +1
           
Front de gauche 27 11% 22 9% -5
EELV 2 1% 2 1% =
PS 98 40% 50 21% -48
Divers gauche 8 3% 8 3% =
PRG 2 1% 0   -2
           
UDI/MoDem 24 10% 32 13% +8
UMP 068 28% 107 44% +39
Divers droite 13 5% 18 7% +5
           
Extrême droite* 0   2 1% +2

* Dont Robert Ménard (divers droite soutenu entre autres par le FN) à Béziers.

 

Le second objectif n'est en revanche pas atteint. Avant le scrutin municipal, "L'Alternative UDI - MoDem" gérait en effet 23% des villes de droite de plus de 30.000 habitants en métropole. Après le scrutin, elle n'en gère plus que 20%:

Sortants Élus
UDI/MoDem 24 23% 32 20%
UMP 068 65% 107 68%
Divers droite 13 12% 18 11%

 

Si l'on ne tient plus compte des divers droite, sans étiquette partisane, le rapport de force entre les deux partis de droite s'est tout aussi dégradé:

Sortants Élus
UDI/MoDem 24 26% 32 23%
UMP 068 74% 107 77%

 

Bref, le bilan des élections municipales est en réalité mitigé pour l'UDI de Jean-Louis Borloo (la victoire de François Bayrou à Pau valant à elle seule un bilan positif pour le MoDem).

31 mars 2014

Radiographie des victoires de l'extrême droite aux municipales

 

Ville Département Tête de liste Parti Configuration
Marseille: 7e secteur (13-14e arrondissements) Bouches-du-Rhône Stéphane Ravier FN triangulaire EXD-G-D
Béziers Hérault Robert Ménard sans étiquette (soutien FN*) triangulaire DVD-D-G
Fréjus Var David Rachline FN triangulaire EXD-D-D
Hénin-Beaumont Pas-de-Calais Steeve Briois FN premier tour
Orange Vaucluse Jacques Bompard Ligue du Sud premier tour (sortant)
Mantes-la-Ville Yvelines Cyril Nauth FN quadrangulaire EXD-G-G-D
Hayange Moselle Fabien Engelmann FN quadrangulaire EXD-D-G-D
Le Pontet Vaucluse Joris Hébrard FN triangulaire EXD-D-D
Beaucaire Gard Julien Sanchez FN quadrangulaire EXD-D-D-G
Bollène Vaucluse Marie-Claude Bompard Ligue du Sud duel EXD-G (sortant)
Cogolin Var Marc-Étienne Lansade FN duel EXD-D
Le Luc Var Philippe de La Grange FN quadrangulaire EXD-D-G-G
Villers-Cotterêts Aisne Franck Briffaut FN triangulaire EXD-G-D
Piolenc Vaucluse Louis Driey sans étiquette** premier tour (sortant)
Camaret-sur-Aigues Vaucluse Philippe de Beauregard Ligue du Sud (soutien FN) triangulaire EXD-G-D

* Soutiens également de Debout la République et du MPF; j'étiquette donc pour l'instant Robert Ménard en divers droite.
** Divers extrême droite, député suppléant de Jacques Bompard.

Bilan des élections municipales

municipales 2008

 

municipales 2008

 

municipales 2001

 

municipales 1995

 

municipales 1989

 

municipales 1983

 

municipales 1977

 

29 mars 2014

Cuisine électorale: comment les partis recalculent les résultats électoraux

C'est bien connu: on fait dire ce que l'on veut aux chiffres. Les résultats électoraux ne dérogent pas à la règle.

 

Prenons pour le premier tour des élections municipales les totalisations du ministère de l'Intérieur dans les villes de plus de 9.000 habitants (c'est-à-dire celles où le scrutin est connecté au système partisan national) en métropole:

Nuance Voix %.National
LEXG 123 297 1,14
LCOM 97 245 0,90
LFG 363 389 3,36
LPG 58 708 0,54
LVEC 237 133 2,19
LSOC 759 055 7,02
LUG 2.071.505 19,16
LDVG 808 376 7,48
LDIV 281 471 2,60
LMDM 30 040 0,28
LUC 76 194 0,70
LUDI 215 921 2,00
LUD 2.256.652 20,87
LUMP 999 626 9,24
LDVD 1.446.932 13,38
LFN 964 258 8,92
LEXD 23 638 0,22
  10.813.440 100,00

 

Un premier calcul consiste à ne pas prendre le pourcentage de suffrages exprimés national mais uniquement dans les villes où la nuance est représentée par une liste:

Nuance Voix %.National %.Villes
LEXG 123 297 1,14 2,07
LCOM 97 245 0,90 21,72
LFG 363 389 3,36 8,90
LPG 58 708 0,54 5,43
LVEC 237 133 2,19 9,76
LSOC 759 055 7,02 27,93
LUG 2.071.505 19,16 31,13
LDVG 808 376 7,48 14,58
LDIV 281 471 2,60 7,29
LMDM 30 040 0,28 12,60
LUC 76 194 0,70 13,41
LUDI 215 921 2,00 17,95
LUD 2.256.652 20,87 39,76
LUMP 999 626 9,24 33,85
LDVD 1.446.932 13,38 19,54
LFN 964 258 8,92 14,80
LEXD 23 638 0,22 8,21
  10.813.440 100,00  

 

Un second calcul consiste à ventiler les nuances "LUG (Liste union de la gauche)", "LUC (Liste union du centre)" et "LUD (Liste union de la droite)" en fonction de l'étiquette de la tête de liste:

Nuance Voix
LEXG 123 297
LCOM 285 723
LFG 363 389
LPG 58 708
LVEC 273 580
LSOC 2.453.686
LUG  
LDVG 960 325
LDIV 281 471
LMDM 113 492
LUC  
LUDI 571 428
LUD  
LUMP 2.776.461
LDVD 1.563.984
LFN 964 258
LEXD 23 638
  10.813.440

 

Ce qui nous donne en conclusion les résultats électoraux suivants:

Nuance Voix %.National %.Villes
LEXG 123 297 1,14 2,07
LCOM* 285 723 2,64 32,43
LFG* 363 389 3,36 8,90
LPG* 58 708 0,54 5,43
LVEC 273 580 2,53 10,54
LSOC 2.453.686 22,69 29,54
LDVG 960 325 8,88 15,98
LDIV 281 471 2,60 7,29
LMDM 113 492 1,05 17,27
LUDI 571 428 5,28 24,98
LUMP 2.776.461 25,68 37,55
LDVD 1.563.984 14,46 20,30
LFN 964 258 8,92 14,80
LEXD 23 638 0,22 8,21
  10.813.440 100,00  

* C'est-à-dire au total 6,55% de pourcentage national pour les composantes du Front de gauche, auxquels il faudrait ajouter les candidats têtes de liste d'union de la gauche non membres du PCF (Parti de gauche, etc.), que le ministère de l'Intérieur ne différencie pas au sein des "divers gauche".

 

C'est ainsi que, avec des calculs qui peuvent intellectuellement se justifier, par exemples le MoDem passe de 0,28% à 17,27% des suffrages exprimés et le PCF de 0,90% à 32,43%!

Plus ce différentiel est grand, plus il s'agit de partis ayant présenté peu de candidats têtes de liste, et concentrés dans des bastions électoraux.

 

N.B.: les étiquetages du ministère de l'Intérieur sont contestables; je les ai utilisés tels quels pour le besoin de cette démonstration.

25 mars 2014

Élections municipales 2014: résultats du FN à Paris

Mise à jour de ma petite histoire électorale du FN aux élections municipales à Paris:

 

Tous droits réservés Laurent de Boissieu

 

 

Tous droits réservés Laurent de Boissieu

 

 

Tous droits réservés Laurent de Boissieu

 

 

Tous droits réservés Laurent de Boissieu

 

 

Tous droits réservés Laurent de Boissieu

 

 

Tous droits réservés Laurent de Boissieu

 

 

Tous droits réservés Laurent de Boissieu

 

 

Pour aller plus loin:

Élections municipales 2014: résultats du FN à Marseille

Mise à jour de ma brève histoire électorale du FN aux élections municipales à Marseille:

 

Tous droits réservés Laurent de Boissieu

 

 

Tous droits réservés Laurent de Boissieu

 

 

Tous droits réservés Laurent de Boissieu

 

 

Tous droits réservés Laurent de Boissieu

 

 

Tous droits réservés Laurent de Boissieu

 

 

Pour aller plus loin:

23 mars 2014

L'extrême droite à Hénin-Beaumont: historique des résultats

N.B.: élection complémentaire en 2009, après la révocation du maire PS Gérard Dalongeville, ultérieurement condamné pour "détournement de fonds publics" (affaire actuellement en appel).

Aux municipales de 1989, les deux listes PS et PCF avaient totalisé 80% des suffrages exprimés. À l'époque, le FN n'avait même pas présenté de candidat.

Depuis les municipales de 1995, le candidat d'extrême droite Steeve Briois (FN en 1995, MNR en 2001 puis de nouveau FN) n'a jamais cessé d'augmenter ses scores au premier tour, jusqu'à être élu dès le premier tour en 2014.