Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31 mars 2014

Radiographie des victoires de l'extrême droite aux municipales

 

Ville Département Tête de liste Parti Configuration
Marseille: 7e secteur (13-14e arrondissements) Bouches-du-Rhône Stéphane Ravier FN triangulaire EXD-G-D
Béziers Hérault Robert Ménard sans étiquette (soutien FN*) triangulaire DVD-D-G
Fréjus Var David Rachline FN triangulaire EXD-D-D
Hénin-Beaumont Pas-de-Calais Steeve Briois FN premier tour
Orange Vaucluse Jacques Bompard Ligue du Sud premier tour (sortant)
Mantes-la-Ville Yvelines Cyril Nauth FN quadrangulaire EXD-G-G-D
Hayange Moselle Fabien Engelmann FN quadrangulaire EXD-D-G-D
Le Pontet Vaucluse Joris Hébrard FN triangulaire EXD-D-D
Beaucaire Gard Julien Sanchez FN quadrangulaire EXD-D-D-G
Bollène Vaucluse Marie-Claude Bompard Ligue du Sud duel EXD-G (sortant)
Cogolin Var Marc-Étienne Lansade FN duel EXD-D
Le Luc Var Philippe de La Grange FN quadrangulaire EXD-D-G-G
Villers-Cotterêts Aisne Franck Briffaut FN triangulaire EXD-G-D
Piolenc Vaucluse Louis Driey sans étiquette** premier tour (sortant)
Camaret-sur-Aigues Vaucluse Philippe de Beauregard Ligue du Sud (soutien FN) triangulaire EXD-G-D

* Soutiens également de Debout la République et du MPF; j'étiquette donc pour l'instant Robert Ménard en divers droite.
** Divers extrême droite, député suppléant de Jacques Bompard.

Commentaires

Les fanatiques verdâtres de Grenoble sont eux aussi produits d'une quadrangulaire.

Écrit par : ted | 31 mars 2014

Ted a bien parlé... Le Grésivaudan va devenir le laboratoire des ayatollahs verts qui vont pourrir la vie de leurs concitoyens (par exemple interdire de cuire les bons gigots pascals dans les cheminées) au nom d'une théorie du développement durable qui va nous polluer ces bons moments où l'on se retrouvait en famille ou entre amis autour d'une flambée.

Écrit par : lauredissy | 31 mars 2014

Sans vouloir demander plus de travail à un journaliste qui doit déjà en avoir beaucoup, le nombre d'administrés de chaque commune citée serait intéressant pour se rendre compte de l'importance de ces victoires.
Pour info (pris bêtement sur wikipedia et arrondi) : Marseille 7e secteur : 150.300 hab ; Béziers : 71.400 hab. ; Fréjus : 52.300 hab. ; Hénin-Beaumont : 26.900 hab ; Orange : 29.300 hab ; Mantes-la-Ville : 19.800 hab ; Hayange : 15.700 hab. ; Le Pontet : 16.900 hab ; Beaucaire : 15.900 hab ; Bollène : 14.000 hab. ; Cogolin : 11.100 hab ; Le Luc : 9.500 hab ; Villers-Cotterêt : 10.400 hab ; Piolenc : 5.100 hab. Camaret-sur-Aigues : 4.600 hab.
Soit en gros 450.000 habitants qui seront administrés par l'extrême-droite, dans 15 communes : un vrai petit laboratoire.
Je remarque aussi que seule une des 4 communes gagnées par l'extrême-droite en 1995 (Toulon : 164.000 hab ; Orange : 29.300 hab ; Marignane : 34.400 hab ; , Vitrolles : 34.800 hab) a renouvelé l'expérience.
Au passage : oui, vive le gigot cuit dans la cheminée !

Écrit par : Libéral européen | 01 avril 2014

Merci Libéral européen! J'avais en effet classé les villes par ordre décroissant de population (plus précisément: d'électeurs inscrits).
Petite précision: Vitrolles, c'est en 1997 (élection complémentaire).

Sinon, oui, vive la viande à la broche (ou à la ficelle!)
https://scontent-b.xx.fbcdn.net/hphotos-prn1/t1.0-9/11059_198236500521_1978311_n.jpg

Écrit par : Laurent de Boissieu | 01 avril 2014

Démonstration que la victoire du FN dépend quasi exclusivement du maintien de ses adversaires
A part Henin Beaumont et Cogolin le FN echoue systématiquement en duel et ne gagne qu'à la faveur des triangulaires ou de quadrangulaires
Preuve que le cordon sanitaire marche et que le Front républicain est l'assurance d'une défaite des candidats frontistes contrairement à la propagande fallacieuse du FN

Écrit par : pierre | 01 avril 2014

Hello
Apparement une petite commune de l'Oise : LE HAMEL est dirigé par un frontiste : JEAN JACQUES ADOUX.

Savez vous si plusieurs petits villages sont dans ce cas ?

Écrit par : Sébastien | 01 avril 2014

Non, je n'ai pas en tête d'autre exemple aujourd'hui...

Écrit par : Laurent de Boissieu | 01 avril 2014

L'info a été relayée par Rue89/NouvelObs mais sans autre exemple du même genre (http://rue89.nouvelobs.com/2014/03/30/municipales-voici-les-dix-maires-lepenistes-france-251087).

Écrit par : Libéral européen | 02 avril 2014

Il y a aussi quelques conseillers municipaux FN élus sur des listes de droite (Trignac en Loire-Atlantique, Courthézon dans le Vaucluse...).

Écrit par : Laurent de Boissieu | 02 avril 2014

Les communes de Brachay (Haute-Marne) et de Villedieu-le-Château (Loir-et-Cher) ont également un maire sympathisant Rassemblement Bleu Marine.

Écrit par : Benax | 03 avril 2014

Effectivement, je n'avais plus en tête Brachay!
Pour Villedieu-le-Château, Jean-Yves Narquin était certainement soutenu par le FN (comme aux législatives), mais n'en est a priori pas adhérent.

Écrit par : Laurent de Boissieu | 03 avril 2014

Les commentaires sont fermés.