Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 juin 2017

Comment l'UDI respecte la parité en présentant 80 hommes et 40 femmes

Des pénalités renforcées sont prévues pour les partis politiques qui ne respectent pas la parité de candidatures aux législatives.

Mais plusieurs d'entre eux ont trouvé des astuces, parfaitement légales, afin de les éviter.

 

Exemple avec l'UDI, dont la structure de financement est l'Union des démocrates, radicaux et libéraux (UDRL).

Le parti a officiellement investi 120 candidats, dont plusieurs d'union de la droite:

PROVUDIUDI.png

Avec 80 hommes et 40 femmes, la sanction financière semble incontournable!

La solution consiste soit à demander à des candidates divers droite ou dissidentes de se rattacher à l'UDI, soit à présenter dans plusieurs circonscriptions des femmes qui se rattachent à la structure de financement sans être officiellement présentées par le parti:
(il n'est pas toujours facile de distinguer les vrais dissidents de ces candidatures à objet financier, certaines d'entre elles utilisant d'ailleurs le logo de l'UDI!)

PROVUDIDIV.png

Féguepar: Fédération guadeloupéenne du Parti radical.

 

PROVUDIFIN.png

 

PROVUDI2.png

PROVUDI3.png

PROVUDI11.png

PROVUDI7.png

PROVUDI1.png

PROVUDI6.png

PROVUDI10.png

PROVUDI8.png

PROVUDI9.png

PROVUDI14.png

 

Commentaires

Et l'UDI est la seule à le faire ?

Écrit par : Cuignet Royer | 13 juin 2017

Apparemment non, mais je l'ai repéré chez les UDI car c'est massif, et ce qui m'a initialement intrigué c'est de repérer plusieurs permanents des composantes de l'UDI se trouver candidates...

Écrit par : Laurent de Boissieu | 13 juin 2017

Écrire un commentaire