Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23 mai 2017

Qui sont les futurs députés "macronistes"?

Pour atteindre la majorité absolue à l'Assemblée nationale, "La République en Marche" doit obtenir au moins 289 sièges.

En opérant quelques tris, j'obtiens facilement près de 230 députés, d'autres pouvant bien entendu être obtenus dans des circonscriptions plus disputées (et à l'inverse certains ne pas être élus!). L'objectif de ce travail n'est pas de pointer tel ou tel député potentiel dans une circonscription donnée mais de dégager une vue d'ensemble (il s'agit de macropolitique et non de micropolitique).

 

Avertissement: il ne s'agit pas de pronostics mais de tris mathématiques, sans avoir analysé la situation circonscription par circonscription (ce qui me passionnerait, mais le temps me manque, mon blog personnel n'étant pas mon employeur...).

Méthodologie: j'ai attribué aux 528 candidats "La République en Marche" des points (score Macron 1er tour sur les inscrits et les exprimés, député sortant ou non, étiquette politique du député sortant, scores Le Pen, Fillon et Mélenchon au 1er tour sur les exprimés, score Le Pen au 2nd tour sur les inscrits et les exprimés...).
Outre les considérations locales et personnelles, plusieurs éléments vont venir troubler ce jeu: revendication ou non de l'appartenance d'un autre candidat (en particulier les PS) à la majorité présidentielle, probabilité de victoire du FN (avec retrait éventuel des adversaires les moins bien placés) etc.

 

Les 228 députés potentiels étiquetés "La République en Marche":

REMAN.png

N.B.: Les MoDem formeront un groupe autonome à l'Assemblée nationale. Par ailleurs, cinq MoDem n'ont pas l'investiture "La République en Marche", dont le député sortant Thierry Robert.

 

Un premier appoint afin d'atteindre la majorité absolue pourrait venir de candidats se réclamant de la majorité présidentielle et élus dans une des 49 circonscriptions sans investiture "La République en Marche" :

REMAPP.png

N.B.: La ministre Annick Girardin (PRG-Cap sur l'Avenir) n'est pas investie mais elle est officiellement soutenue par "En Marche!". L'ancien premier ministre Manuel Valls a soutenu Emmanuel Macron dès avant le premier tour de la présidentielle et a donc perdu l'investiture PS. Philippe Folliot (ex-UDI) a soutenu Emmanuel Macron dès avant le premier tour de la présidentielle et a donc perdu l'investiture LR-UDI.

 

Un second appoint pourrait venir de députés de gauche qui auraient été disposés dans la précédente législature à voter les lois Macron puis El Khomri (c'est-à-dire la majorité des députés PS sortants!) ou de députés de droite modérée.

Enfin, si cela ne suffit pas, Emmanuel Macron devra négocier une coalition avec la droite...

 

20 mai 2017

Origine politique des investis "La République en Marche" aux élections législatives

Voici mon pointage des 528 candidats "La République en Marche" aux élections législatives:

- 29% (153) viennent de la gauche

- 13% (67) viennent de la droite

- 15% (79) viennent du centre - dont 65 MoDem + 5 apparentés MoDem

- 2% (9) sont des élus locaux sans étiquette

- 42% (220) sont issus de la société civile

 

REM.png

(je refais une tentative de publier des données brutes: si elles sont de nouveau pompées sur Wikipédia, cette tentative sera la dernière)

 

Voici pour mémoire les 49 circonscriptions sans investiture "La République en Marche":

REMSANS.png

 

 

17 mai 2017

Composition du gouvernement d'Édouard Philippe

gvt.png

Cliquez pour agrandir

 

Étiquette politique:

-> 5 En Marche!
-> 3 LR dissidents
-> 2 MODEM
-> 2 PRG
-> 2 PS dissidents
-> 1 divers gauche écologiste
-> 8 société civile*

 

Origine politique:

-> 9 gauche (PS, PRG, divers gauche, divers gauche écologiste)
-> 3 centre (MODEM)
-> 3 droite (LR dissidents)
-> 8 société civile*

 

* Apparemment:
- orientés à gauche: Élisabeth Borne, Agnès Buzyn, Françoise Nyssen
- orientée au centre: Muriel Pénicaud
- orienté à droite: Jean-Michel Blanquer
- inclassables: Frédérique Vidal, Laura Flessel, Sophie Cluzel

Ce qui donne:

-> 12 gauche
-> 4 centre
-> 4 droite
-> 3 société civile inclassables

 

16 mai 2017

Analyse des circonscriptions sans candidat macroniste

[Tableaux mis à jour le 17/05]

 

Liste des circonscriptions avec député sortant de gauche sans candidature "La République en marche":

REMGauche.png

 

Liste des circonscriptions avec député sortant de droite sans candidature "La République en marche":

REMDroite.png

N.B.: non comprise la 4e circonscription du Vaucluse: Jacques Bompard (extrême droite).

 

 

Par ailleurs, certains députés sortants investis le 11 mai par "La République en marche" ont perdu l'investiture le 15 mai (sans forcément se retrouver avec un candidat en face...):

REMSortants.png

N.B.: Anne-Christine Lang est l'actuelle suppléante de Jean-Marie Le Guen (9e circonscription de Paris); Olivier Véran est l'actuel suppléant de Geneviève Fioraso (ancienne ministre); Barbara Pompili est actuellement membre du gouvernement (secrétaire d'État chargée de la biodiversité).

 

 

 

12 mai 2017

Avant les législatives: que sait-on des forces militantes des partis politiques?

 

 

N.B.: opacité totale en ce qui concerne les adhérents du FN.

11 mai 2017

Partis ou groupements politiques aux élections législatives de 2017

Voici à titre indicatif la liste (non limitative) des partis ou groupements politiques pour le rattachement financier (première fraction) des candidats aux élections législatives:

- 577 - Les Indépendants (577)
- Alliance Écologiste Indépendante (AEI)
- Alliance pour la Guadeloupe (APG)
- Alliance Royale (AR)
- Allons Enfants, Le Parti de la Jeunesse (AE)
- Caisse Claire (CC)
- CAP Citoyens (CAPC)
- Centre Humaniste Européen (CHE)
- Centre National des Indépendants et Paysans (CNIP)
- Confédération Nationale des Indépendants et Patriotes (CNIP)
- Debout la France (DLF)
- En Marche! (EM)
- ETEE
- Europe Écologie - Les Verts (EELV)
- Forces Martiniquaises de Progrès (FMP)
- France Réunion Avenir (FRA)
- Front National (FN)
- Groupement des anciens légionnaires candidats à l'élection législative 2017 (1) (2)
- La Droite Sociale Réunionnaise (DS)
- La France en Mouvement (LFEM)
- La France Insoumise (LFI)
- La France qui Ose (LFQO)
- La Voix de La Réunion (LVR)
- Le Projet France (LPF)
- Le Rassemblement (2)
- Le Rassemblement pour la République (RPR)
- Les Centristes - Nouveau Centre (CENT)
- Les Républicains (LR)
- Les Républicains Populaires (LRP)
- Lutte Ouvrière (LO)
- Mouvement Démocrate (MoDem)
- Mouvement des Progressistes (MDP)
- Mouvement Populaire Calédonien (MPC)
- Mouvement Républicain et Citoyen (MRC)
- Mouvement Walwari
- Mouvements et Citoyens pour une Démocratie Réelle (MCDR)
- Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
- Objectif Réunion (OR)
- Parti Animaliste (PAN)
- Parti Chrétien-Démocrate (PCD)
- Parti Communiste Français (PCF)
- Parti de la Démondialisation (ParDem)
- Le Parti de la France (PDF)
- Parti du Vote Blanc (PVB)
- Parti Égalité Justice (PEJ)
- Parti Ouvrier Indépendant Démocratique (POID)
- Parti Progressiste Guyanais (PPG)
- Parti Progressiste Martiniquais (PPM)
- Parti Radical de Gauche (PRG)
- Parti Socialiste (PS)
- Participation Citoyenne (PC)
- Rassemblement Bleu Marine (RBM)
- Rassemblement pour la France Officiel (RPF)
- Régions et Peuples Solidaires (RPS)
- Républicains Sociaux (2)
- Résistons!
- Solidarité et Progrès (SP)
- Union des Démocrates et des Écologistes (UDE)
- Union des Démocrates, Radicaux et Libéraux (UDRL)
- Union des Patriotes (UDP)
- Union Populaire Républicaine (UPR)

 

(1) Appel du 30/04/2017 lancé par Sébastien Peretti.
(2) Ne constituent pas des partis ou groupements politiques au sens de la loi du 11 mars 1988.

10 mai 2017

UDI: des législatives pour pérenniser son existence financière

LRUDI.png

La victoire à l'élection présidentielle d'un candidat de centre gauche, Emmanuel Macron, n'a pas remis en cause l'union entre Les Républicains et l'UDI. Les deux partis de droite ont en effet présenté, ce mercredi, leur projet et leur étiquette aux élections législatives: "Majorité pour la France, Union de la droite et du centre (sic)".

Peut-être il y aura-t-il quelques ralliements à la nouvelle majorité présidentielle avant les législatives. Mais le cas Manuel Valls a conforté l'UDI et les juppéistes LR dans l'idée qu'une démarche collective était préférable à un ralliement individuel.

L'UDI - regroupement de plusieurs composantes - va même profiter du scrutin de juin pour pérenniser son existence, puisque l'ensemble de ses candidats se rattacheront dorénavant à une même structure de financement, l'Union des démocrates, radicaux et libéraux (UDRL), dont les statuts ont été déposés au Journal Officiel et la marque à l'INPI le 6 avril.

Tout dépendra ensuite du résultat des élections législatives:

- En cas de majorité absolue LR-UDI à l'Assemblée nationale: la droite gouvernera, avec François Baroin (LR) à Matignon. C'est l'hypothèse d'une cohabitation, privilégiée par les sarkozystes et les fillonistes.

- En cas de majorité relative pour l'union LR-UDI ou bien pour la majorité présidentielle: la droite restée unie sera en position de négocier avec Emmanuel Macron un gouvernement de coalition. C'est l'hypothèse semble-t-il privilégiée par l'UDI et les juppéistes.

- En cas de majorité absolue pour la majorité présidentielle: la droite sera dans l'opposition (avec sans doute de nouvelles défections individuelles... voire collectives?).

08 mai 2017

Résultats de l'élection présidentielle de 2017 en France

 

07 mai 2017

Votes blancs / votes nuls et abstention, 2nd tour des présidentielles 1965-2017

 

Mise à jour de l'infographie:

http://www.france-politique.fr/elections-presidentielles....

 

Résultat sur les inscrits - Second tour présidentielle 2017